Bulletin aéronautique de PolyAir

Bulletin aéronautique de PolyAir 10/05/20

Revue de presse aéronautique

Boeing abandonne les négociations sur la fusion avec Embraer

La transaction qui devait voir Boeing devenir actionnaire à hauteur de 80 % de la division des avions commerciaux d’Embraer a été définitivement enterrée le 25 avril. Les négociations sur l’accord annoncé en 2018 et en partie destiné à répondre au rachat de la Série C par Airbus ont trainé en longueur. D’après l’article publié par l’agence de presse Reuters les négociations ont pris fin suite à la date limite du 25 avril faute d’accord et face au refus de Boeing de proroger la date limite.

Embraer E190-E2 à Farnborough en 2018 ©Steve Lynes

Boeing aurait bloqué les pourparlers parce qu’Embraer n’aurait pas rempli les conditions de clôture de la transaction. L’avionneur brésilien a quant à lui déclaré que les négociations avaient été interrompues de manière illégitime par Boeing.

Les négociations n’auront donc pas survécu aux déboires financiers de Boeing et à la chute de la valeur boursière d’Embraer causée par la pandémie. Cet événement met donc fin aux ambitions de Boeing de s’étendre sur le marché des avions régionaux et fragilise Embraer dont les investisseurs étaient dans l’attente de l’aboutissement des pourparlers.

Lufthansa Technik convertira un A380 en avion-cargo

Lufthansa Technik est devenu le chef de file de l’effort en cours pour la conversion d’avions de ligne en avion-cargo. D’après le communiqué de presse publié le 5 mai par la firme allemande, plus de 40 compagnies ont exprimé leur intérêt pour une conversion temporaire.

L’un des projets en cours vise la conversion temporaire d’un A380 en avion-cargo pour un client resté anonyme. C’est une première pour le type dont la version cargo, l’A380F, avait été abandonné en 2007 faute de clients.

Des mesures dérogatoires prises par l’EASA permettent d’effectuer une conversion de la cabine pour le transport d’équipements médicaux sans avoir à faire une certification de type supplémentaire (STC) en autorisant les modifications à être classifié comme « changements mineurs ». Lufthansa Technik propose à ses clients de pouvoir ensuite obtenir une STC pour pérenniser la conversion en avion-cargo s’ils le désirent.

Mitsubishi sur le point de racheter le programme CRJ

La vente du programme CRJ de Bombardier incluant les activités de maintenance, de soutien, de rénovation, de marketing et de vente ainsi que les certificats de type aura bien lieu. L’annonce conjointe des deux constructeurs jeudi a mis fin aux spéculations sur une possible annulation. La transaction de 550 $ aura lieu le 1er juin.

Selon l’article paru sur AIN Online, Mitsubishi vise à utiliser l’infrastructure du programme CRJ pour soutenir son programme SpaceJet et entretenir la flotte de CRJ existante.

Cette annonce arrive alors que les résultats au premier trimestre de la multinationale québécoise ont souffert de l’impossibilité de livrer à cause des restrictions de voyage gouvernementales. Par ailleurs, la baisse de la demande pour les avions d’affaire de 30 % à 35 % par rapport à l’année dernière se traduira par une baisse équivalente de la cadence de production.

D’autre part, le président de Spirit AeroSystems a confirmé son intention d’acquérir la division aérostructure de Bombardier lors d’une réunion avec des analystes mercredi.

Réduction d’effectifs chez Héroux-Devtek

Héroux-Devtek a été sélectionné, en 2013, pour fournir des systèmes complets de trains d’atterrissage du B777X. © Héroux-Devtek

Le fabricant de trains d’atterrissage mettra à pied 10 % de ses effectifs soit 225 employés selon Radio-Canada, 125 de ces suppressions d’emplois toucheront le Québec. Cette réduction d’effectifs se traduit aussi par la fermeture du site d’Alta Précision acquis en 2019.

Des suppressions d’emploi ont déjà eu lieu chez Pratt & Whitney et Airbus Canada la semaine dernière.

Accident de la semaine

Un Boeing 737-700 de Southwest Airlines percuté un homme qui s’était introduit dans le périmètre de l’aéroport d’Austin le 7 mai 2020. D’après la description de l’accident disponible sur le site The Aviation Herald, l’équipage a aperçu un homme sur la piste 17R lors de l’atterrissage à 20 h 12, heure locale, sans toutefois pouvoir l’éviter. L’homme a été percuté par le moteur gauche de l’appareil et est décédé à la suite de l’impact. Le vol de Delta en final a reçu l’instruction de faire une remise de gaz par la tour.

Le moteur gauche de l’appareil été endommagé durant la collision. © The Aviation Herald

L’aéroport d’Austin a indiqué que l’homme était un itinérant connu des services de police locaux. L’enregistrement des communications radio lors de l’accident a été enregistré par LiveAtc.net :

 

Vidéo de la semaine

Revivez le passage des SnowBirds à Montréal avec la vidéo embarquée prise depuis le CT-114 Tutor du leader. Vous verrez un beau survol du campus de l’UdeM et de Polytechnique au tout début de la vidéo!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *