Bulletin aéronautique de PolyAir

Bulletin aéronautique de PolyAir 04/02/20

Sélection de nouvelles de la semaine :

Premier vol du 777-9X :

Le premier vol du 777-9X a eu lieu samedi 25 janvier après avoir été repoussé à deux reprises à cause des conditions météorologiques. Ces deux jours d’attente n’ont pas permis d’apercevoir un rayon de soleil, mais le spectacle proposé par les ailes en composite d’une envergure de 72 m valait le coup d’œil. Basées sur les ailes composites du 787, les ailes ont un allongement de 10 :1 contre 9 :1 sur la version précédente du 777. Ces nouvelles caractéristiques aérodynamiques permettent une augmentation des performances en croisière en réduisant la traînée.

Le 777-9X devrait devenir le plus grand avion de ligne en production au monde après l’arrêt programmé de la production des A380 et B747-8.

Malgré des premiers pas assez discrets sur le marché des avions long-courrier, le 777X a des atouts indéniables. Digne héritier de la version classique du 777 qui a séduit les compagnies avec son coût d’opération plus bas que ses concurrents quadriréacteur, le 777-9X a un coût par passager 13 % inférieur au 777-300ER et est 22 % plus efficace que l’A380 d’après Boeing.

Les dernières ailes d’A380 seront expédiées vers Toulouse cette semaine :

Après l’annonce de la fin des livraisons d’A380 dès 2021 en début d’année dernière, le tentaculaire réseau industriel et logistique bâti pour le géant du ciel s’éteint peu à peu. On peut lire sur Air & Cosmos que la dernière paire d’ailes destinées à l’A380 partira du site de Broughton au Royaume-Uni vendredi. Ce sera donc la dernière occasion qu’auront les habitants de voir voguer les ailes du gros porteur sur la barge Afon Dyfrdwy qui les transporte jusqu’au port de Mostyn. De là, elles seront expédiées vers le sud-ouest de la France par bateau. Le transport par voie terrestre et maritime est une particularité du programme A380 puisque les plus gros composants de l’avion ne peuvent pas être transportés à bord des avions Beluga. Ces ailes sont destinées au dernier A380 qui sera réceptionné par Emirates début 2021.

Les ailes de l’A380 sont transportés par barge sur la rivière Dee pendant leur périple entre Broughton et Toulouse. ©Airbus

Le pentagone relève 873 défauts non résolus sur le F-35 :

Malgré des chiffres de livraison en hausse et une baisse du prix unitaire, le chasseur américain souffre toujours d’un manque de maturité. D’après le Bureau du directeur des tests opérationnels qui a transmis un rapport sur le F35 au congrès des États-Unis : « Bien que le programme travaille à remédier aux insuffisances, de nouveaux problèmes voient le jour, la réduction du nombre de déficiences est donc faible ».

Ce grand nombre de déficiences se traduit par des difficultés au niveau de la maintenance de la flotte. En effet, le taux de disponibilité des avions dans les unités opérationnelles n’atteint pas les 80 % visés par le Pentagone.

Quelques-unes des déficiences les plus sérieuses se trouvent dans les logiciels embarqués qui comptent plus de 8 millions de lignes de codes. D’après Flight Global, le rapport pointe notamment du doigt la méthode de développement agile qui consiste à livrer des mises à jour tous les six mois au client. Cette méthode de développement inspiré de l’électronique grand publique a posé des problèmes de stabilité, l’ajout de nouvelle fonction impactant celles déjà implémentées.

La structure et l’armement ne sont pas épargnés puisque des problèmes sur le support du canon de 25 mm de la version F-35A ont causé un désalignement de l’arme rendant le visé impossible. Des fissures ont également été signalées sur la peau de fuselage autours du canon après l’emploi de l’arme.

La Pologne commande 32 F-35 :

La Pologne a annoncé la signature prochaine d’un accord estimé à 4,6 Md $ portant sur l’acquisition de 32 F-35 accompagnée du soutient logistique de la flotte et de la formation du personnel et des équipages. Les F-35 viendront remplacer les MiG-29 et Su-22 datant de l’ère soviétique. Varsovie indiqué que la furtivité ainsi que les capacités multirôle du chasseur américain ont motivé le choix du F-35.

L’armée de l’air polonaise compte encore 28 MIG-29. Ils seront progressivement remplacés par des F-35. ©Julian Herzog

Cette dernière annonce vient rappeler, comme l’indique Air et Cosmos, que le F-35 a été un succès en Europe avec les contrats signés en Belgique, au Pays-Bas et en Italie. Le programme F-35 participe actuellement à deux appels d’offres en Europe : en Suisse et en Finlande.

Écrasement d’un Global Express de l’USAF :

Un Bombardier Global Express (désigné E-11A dans l’armée de l’air des États-Unis) s’est écrasé dans la région de Ghazni en Afghanistan le 27 décembre. Les dépouilles des deux militaires qui étaient à bord ont été retrouvées ainsi que l’enregistreur de vol. Le porte-parole des forces armées américaines en Afghanistan a déclaré que les causes de l’accident sont pour l’instant inconnues, mais qu’aucun indice de tire ennemi n’avait été détecté. On peut lire sur AvWeb.com que l’avion était opéré par 430e escadron de guerre électronique. L’unité compte quatre E-11A et est basé à Kandahar.

Vidéo de la semaine :

La chaîne blancolirio propose les analyses avisées de Juan Brown, pilote de 777, sur l’actualité aéronautique. Cette vidéo donne la parole à un pilote d’hélicoptère chevronné pour tenter de comprendre ce qui est arrivé lors de l’écrasement de l’appareil transportant Kobe Bryant, sa fille et sept autres personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *