Bulletin aéronautique de PolyAir

Bulletin aéronautique de PolyAir 05/01/20

Revue de presse aéronautique

La FAA certifie les Global 5500 et 6500 de Bombardier 

L’agence fédérale de l’aviation (FAA) a certifié les derniers nés de la série des avions d’affaire Global fin décembre. Cette certification suit celles de Transport Canada et de l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) qui ont eu lieu plus tôt dans l’année, peut-on lire sur le site AIN online. Ces appareils sont des évolutions de leurs prédécesseurs, les Global 5000 et 6000. Les modifications touchent l’avionique, l’aérodynamique des ailes, la cabine et l’intégration du moteur Pearl 15 de Rolls-Royce. Air & Cosmos rapporte que ces modifications augmentent le rayon d’action de 700 et 600 miles nautiques pour les versions 5500 et 6500 respectivement.

Global 6500 au roulage. ©austyn pratt

L’avionneur montréalais a aussi fêté la livraison de premier Global 6500 à HK Bellawings, une société Hongkongaise qui a passé une commande ferme pour quatre 6500 avec six en option.

Qantas choisit l’A350-1000 pour le projet Sunrise 

L’avion d’Airbus qui était en concurrence avec le 777-8 de Boeing a finalement été choisi par Qantas. Il opérera les vols très long-courriers de plus de 20 heures qui relieront Londres et New York à la côte est de l’Australie. D’après Air & Cosmos, la compagne australienne envisage de commander jusqu’à 12 avions qui seront dotés d’un réservoir supplémentaire.

Un sixième COMAC C919 rejoint le programme de certification 

Premier vol du second prototype du C919 en 2017. ©Ken Chen

On peut lire sur le site Aerotime que le sixième avion à rejoindre le programme d’essai en vol a effectué son premier vol le 27 décembre. Le C919 est le premier avion commercial de conception entièrement chinoise. D’après l’entreprise publique COMAC, le C919 devrait être certifié en 2021. Cet avion monocouloir a été développé pour concurrencer la suprématie des séries B737 et A320 dans le secteur des avions moyen-courriers.

Tendance morose pour la sécurité dans l’aviation commerciale 

FligthGlobal a publié ses chiffres pour l’année 2019 : 22 accidents mortels ont causé la mort de 297 personnes dans l’aviation commerciale. Bien que le nombre de victimes ait baissé par rapport à 2018 (297 contre 543), le nombre d’accidents fatals a atteint son plus haut niveau depuis 2013. Ces chiffres indiquent une stagnation depuis l’année record de 2015 qui n’avait compté que neuf accidents mortels et 176 victimes. Cette stagnation est une première depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale et remet en question la faisabilité de l’objectif zéro victime dans l’industrie du transport aérien.

Boeing a annoncé la suspension de la production du 737 MAX

Boeing a annoncé mi-décembre la suspension de la production du 737 MAX qui a pris effet le premier janvier. Radio-Canada a relayé la déclaration de l’avionneur qui indique que les 12 000 emplois sur son site de Renton qui produit le 737 MAX n’étaient pour l’instant pas touchés par cette décision. Une partie de ces 12 000 employés pourraient être réaffectés à d’autres programmes. Cette décision a pour but de privilégier la livraison de 737 déjà produite et actuellement en stockage.

L’arrêt des livraisons à la ligne d’assemblage finale de Renton se fait ressentir sur toute la chaîne d’approvisionnement. Spirit Aerosystems a annoncé la suspension de la production des fuselages du 737 MAX qui représentait plus de 50 % du revenu annuel de l’entreprise. Reuters indique que le gèle de la production pourrait aussi avoir un impact sur la coentreprise CFM International, productrice du moteur LEAP équipant le 737 MAX. Le plus gros impact se fera surtout ressentir par les plus petits fournisseurs qui auront plus de penne à retenir leur main-d’œuvre qualifiée, mettant en péril la reprise de la production.

Lockheed Martin dépasse ses objectifs de livraison pour le F-35 

Un F-35B Lightning II décollant du porte avion HMS Queen Elizabeth 2018. © Royal Navy

On peut lire sur le site avweb.com que 2019 a vu la livraison de 134 F-35 alors que l’objectif initial était de 131 livraisons. Ces livraisons comprennent 81 unités pour les forces des États unis, 30 pour des pays partenaires au sein du programme « Joint Strike Fighter » et 23 pour des nations étrangères clientes. La flotte de F-35 est maintenant de 490 avions avec un objectif de 141 nouvelles livraisons pour 2020.

Vidéo de la semaine 

Vue aérienne du site Boeing de Renton où les 737 MAX s’entassent à l’extérieur en attendant que les livraisons reprennent.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *