Bulletin aéronautique de PolyAir

Bulletin aéronautique de PolyAir 17/11/19

Sélection de nouvelles de la semaine :

Le second des trois vols très longue distance du projet Sunrise de Qantas a eu lieu vendredi. D’après le site AvWeb Le vol qui reliait Londres à Sydney a duré 19 heures et 19 minutes et a parcouru une distance de 17 800 kilomètres. À l’instar du vol du qui a eu lieu le mois dernier entre New York et Sydney, ce vol a été effectué par un B787-9 en cours de livraison depuis les installations de Boeing à Everett. Ces vols ont pour but d’élaborer des stratégies d’éclairage, de planification de repas et d’activités physiques à bord pour diminuer l’impact de tels vols sur le bien-être des passagers. La compagnie Australienne envisage d’utiliser soit l’A350 soit le B777-8 sur les routes très long courrier qui découleront de ce programme. Enfin il est à noter que ce vol a été accompli 25 jours avant le centième anniversaire du premier vol à avoir relié l’Angleterre à l’Australie. Le vol a été effectué par un Vickers Vimy (un bombardier de la première guerre mondiale spécialement modifié) avec à son bord le capitaine Ross Macpherson Smith assisté par son frère le sergent Keith Macpherson Smith  et deux mécaniciens : W.H. Shiers et J.M. Bennett. Le vol avait duré 28 jours et avait été récompensé par le prix de 10 000 livres promis au premier équipage réalisant cet exploit et deux anoblissement pour les deux frères pilotes.

Le Vickers Vimmy qui a effectué le premier vol entre l’Angleterre et l’Australie, 1919

Boeing a publié lundi un rapport de progrès concernant le 737 MAX. L’avionneur prévoit que la certification des modifications du logiciel de commande de vol sera finalisée avant la fin de l’année et que les livraisons aux compagnies clientes reprendront en décembre. Dans le communiqué, Boeing explicite aussi les cinq phases nécessaires à la certification, la première desquels ayant déjà été effectuée :

  1. Une évaluation par la FAA des systèmes à certifier dans un simulateur eCab en condition de vol normale et en cas d’urgence (« FAA eCab Simulator Certification Session »).
  2. Une évaluation de la charge de travail en observant des équipages de compagnies aériennes en simulateur (« FAA Line Pilots Crew Workload Evaluation »).
  3. Une évaluation en vol du logiciel de commande de vol par des pilotes d’essai de la FAA (« FAA Certification Flight Test »).
  4. La livraison finale des livrables et des éléments soutenant la certification du nouveau logiciel (« Boeing Final Submittal to the FAA »).
  5. L’évaluation de la formation des pilotes par le Comité conjoint d’évaluation opérationnelle (JOEB) lors de séances de simulateur (« Joint Operational Evaluation Board (JOEB) Simulator Training Evaluation »).

Boeing rappel que les autorités de certification à travers le monde restent maître du calendrier de certification et que des certifications décalées dans le temps en fonction des autorités (en particulier l’EASA) pourraient se produire à l’échelle mondiale.

Comme indiqué sur le site Aviation Week, De Havilland Canada présentera un Dash 8-Q400 de la compagnie kenyane Jambojet au Dubai Airshow 2019. Le salon aéronautique de Dubai qui aura lieu du 17 au 23 novembre marquera donc le grand retour de De Havilland Canada après l’acquisition du programme Dash 8 pour 300 millions de dollars par sa société parente Longview Aviation Capital. La production du Q400 et le support des Dash 8-100/200/300 a été transféré à De Havilland Canada à la suite de cette acquisition. Longview Aviation Capital avait précédemment racheté la ligne de production du Q400 à Downsview en Ontario ainsi que les programmes de bombardier d’eau CL-415 et CL-215 à Bombardier.

Le site Les Ailes du Québec a confirmé mardi que Bombardier est en discussion avec Latécoère pour la vente de ses activités de câblage basées à Ville Saint-Laurent. La vente de ces activités au Fournisseur de premier rang français marquerait une nouvelle étape dans le recentrage de la section aviation de Bombardier.

L’Airbus A330-743L Beluga XL a été certifié par lEASA cette semaine. © Julien Jeany

L’Usine nouvelle rapporte la certification du BelugaXL par l’agence européenne de la sécurité aérienne (EASA). Cet avion qui est destiné au transport des pièces entre les différents sites européens d’Airbus comme son prédécesseur le BelugaST, avait effectué son premier vol le 19 juillet 2018 et a mené depuis une campagne d’essai comprenant 200 vols de tests. Le BelugaXL est basé sur l’A330 et a une capacité d’emport accrue par rapport au BelugaST qui était, lui, basé sur l’A300. Airbus prévoit la production de six appareils sur la période 2019-2023. La mise en service du premier BelugaXL est prévue pour janvier 2020.

Accident de la semaine :

Un Embraer ERJ-145 de la Compagnie Envoy volant sous les couleurs d’American Eagle a fait les frais des conditions climatiques pour le moins difficiles de cette semaine à Chicago. D’après l’Aviation Herald, l’avion régional est sorti de piste lors d’un atterrissage sur la piste 10L de Chicago O’Hare lundi. Lors de l’atterrissage la visibilité était de 4000 pieds avec un vent soufflant à 31 km/h avec des rafales à 48 km/h provenant du 350 soit un vent de travers modéré et la piste était recouverte de neige. On peut voir sur la vidéo que l’appareil a fait une embardée vers la gauche et a dérapé jusqu’à sortir de la piste en brisant le train d’atterrissage droit.  L’ensemble des 38 passagers et des trois membres d’équipage sont sorti de l’avion indemnes.

Vidéo de la semaine:

La vidéo de l’accident de l’ERJ-145 à Chicago O’Hare :

 Les images et le plan de l’aéroport joint à l’article suggèrent que l’accident a pu être causé par un effet girouette dû au vent de travers qui, en frappant la dérive, créé un moment en lacet. Ce moment peut se traduire, lorsque la piste est glissante, par des embardées qui pointent le né de l’avion dans le vent (à gauche dans ce cas-là).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *