Bulletin aéronautique de PolyAir

Bulletin aéronautique de PolyAir 03/11/19

Sélection de nouvelles de la semaine :

Suite aux trois pannes de moteur en vol survenues en trois mois sur les PW1500G équipant les A220 (ancien CS-300) de Swiss Air, une Consigne de navigabilité (CN) affectant les A220 a été publiée par transport Canada le 26 octobre. Celle-ci impose une limitation à 94% de N1 au-dessus de 29 000 pieds, cette limitation doit être inscrite dans le manuel de vol et les pilotes devront dorénavant désengager l’automanette pour effectuer des montés au-dessus de 29 000 pieds afin de s’assurer que la limite de 94% de N1 est respectée. Dans la CN, Transport Canada mentionne que les trois pannes de moteur sont survenues lors de « montées à haute altitude effectuées à des niveaux de poussée élevés ». Cette CN vise donc à éviter de nouvelles défaillances non confinées sur les PW1500G.

Le 29 octobre, la FAA a elle aussi publié une CN renforçant les exigences en matière d’inspection des rotors du premier étage du compresseur basse pression des PW1500G ainsi que des PW1900 équipant les E-Jet d’Embraer.  Les inspections qui s’étaient cantonnées aux moteurs ayant volé moins de 300 cycles seront étendues aux moteurs ayant effectué moins de 300 cycles depuis d’installation des versions 2.11.7 et 2.11.8 du logiciel de contrôle électronique des moteurs suite au rapport préliminaire sur l’incident survenu sur un vol Swiss Air le 15 octobre 2019.

Airbus a confirmé son engament dans le secteur des aéronefs électriques cette semaine en entrant au capital de la société Amprius. On peut lire dans l’article d’Air & Cosmos que cette société américaine commercialise des batteries lithium-ion de dernière génération présentant la plus grande densité énergétique sur le marché. Cet investissement a pour but de soutenir les projets dans l’aéromobilité urbaine ainsi que le projet d’avion solaire ultraléger Zephyr qui a battu le record du vol le plus long jamais réalisé avec 25 jours, 23 heures et 57 minutes lors de son premier vol en juillet.

Le Zephyr est un pseudo-satellite opérant dans la stratosphère, il a battu le record du monde d’endurance. © Airbus Defence and Space

Après Spirit Airlines, c’est au tour de la compagnie Indienne IndiGo de placer une commande pour la famille A320neo. Cette commande ferme pour 300 appareils constitue la plus grande commande jamais réalisé auprès d’Airbus par un opérateur unique, elle est évaluée à 29.8 milliards de dollars américains. Air & Cosmos indique qu’avec cette nouvelle commande, IndiGo totalise 730 commandes pour les avions de la famille A320neo. Ces commandes se composent d’A320neo, d’A321neo et d’A321XLR. Le grand enjeu de cette dernière commande est le choix du moteur entre le PW1100G de Pratt & Whitney et le LEAP-1A de CFM qui sera fait ultérieurement. IndiGo avait choisi Pratt & Whitney lors de ses premières commandes puis CFM lors du contrat signé à l’occasion du dernier salon du Bourget.

A320neo de la compagnie Indigo, © BriYYZ

Les ailes du Québec a relayé l’accord de vente signé par Bombardier le 31 octobre, qui prévoit la vente ses deux site d’aérostructure de Belfast et Casablanca et le site de maintenance de Dallas à Spirit Aérosystems. Cette transaction comprend une compensation en espèce de 500 millions de dollars américains et une reprise de passif d’une valeur de 700 millions de dollars américains. Cette vente a pour but de recentrer les activités de l’entreprise ainsi que de renforcer ses liquidités pour poursuivre la phase de désendettement qui a été engagée.

Garmin pousse encore les limites de l’avionique dans le secteur de l’aviation générale en introduisant le système « Garmin Autoland ». Ce système qui fait parti de la suite « Autonomi » permet de faire atterrir un avion depuis son altitude de croisière de manière totalement autonome. Le système est pensé comme un filet de sécurité lorsqu’un pilote se trouve en état d’incapacité lors d’opérations à un seul pilote et il peut être activé par un passager. Il est possible d’intégrer ce système sur les avions équipés de la suite avionique Garmin G3000. Les deux premiers avions à proposer ce système seront le Piper Meridian M600 et le Cirrus Vision Jet.

Vidéo de la semaine:

AvWeb s’est rendu au siège de Garmin dans l’état du Kansas pour tester le nouveau système Autoland installé sur le suite G3000 d’un Piper M600. Comme vous allez le voir, il ne s’agit pas du plus bel atterrissage mais ce système est certainement une petite révolution dans le monde de l’aviation générale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *