Bulletin aéronautique de PolyAir

Bulletin aéronautique de PolyAir 20/10/19

Nouvelles de la semaine :

Le New York Times a publié des extraits de messages échangés en novembre 2016 par Mark Forkner, le chef pilote technique ayant participé au processus de certification du Boeing B737 MAX. Ces messages sont issus des transcriptions transmises au département de la Justice américaine par Boeing. Ils révèlent notamment que le pilote en question était conscient des déficiences du système MCAS qui sera à l’origine de deux accidents. Ces révélations remettent en cause le discours de Boeing qui a suivi les accidents soutenant qu’aucune indication de dysfonctionnement n’avait été détectée. Le New York Times inclut des extraits des messages échangés par Mark Forkner lors des tests en simulateur : “The plane is trimming itself like crazy, I’m like WHAT?” (L’avion se trime tout seul de manière folle) ou encore “Granted, I suck at flying, but even this was egregious,” (Je sais bien que je suis mauvais pilote, mais c’est quand même odieux). Lors du processus de certification, M. Forkner était en charge de communiquer avec la F.A.A. pour définir la formation nécessaire pour les futurs pilotes du B737 MAX. À ce titre, il a demandé aux régulateurs américains d’omettre le système dans le manuel de vol pour éviter une formation en simulateur pour les pilotes passant du B737 NG au B737 MAX. Cette demande fait partie de la stratégie marketing de Boeing qui visait à vendre le MAX comme quasi identique au NG en terme de pilotage pour faire économiser les compagnies sur les coûts de formation des pilotes.  Les extraits de message font état de ses échanges avec la F.A.A.: “jedi-mind tricking regulators into accepting the training that I got accepted by F.A.A.” (Tromper les régulateurs pour qu’ils acceptent la formation que j’ai fait accepté par la F.A.A.) , “I basically lied to the regulators (unknowingly),”(Au fond j’ai menti au régulateur (inconsciemment)). M. DeFazio, le président du comité de la chambre des représentants étant chargé d’investiguer les crashs des B737 MAX a noté que ces messages révélaient une mauvaise culture chez Boeing qui privilégie la rapidité à la sécurité.

B737 MAX d’Air Canada. Source : LeDevoir.ca

Mercredi, Air Canada est devenue la dernière des principales compagnies ayant des B737 MAX à repousser le retour en service prévu de ses appareils. D’après l’article de Flight Global, Air Canada a déclaré avoir retiré ses B737 MAX de son plan d’opération jusqu’au 14 février 2020. La compagnie la plus importante du Canada avait immobilisé ses 24 B737 MAX le 13 mars.

On peut lire sur le site Air Journal que suite à la troisième panne moteur en quatre mois sur les PW1500G qui équipent les A220 de Swiss Air, la compagnie suisse a ordonné l’inspection de la totalité de sa flotte provoquant l’annulation de plus de 110 vols mardi et mercredi. L’incident qui a eu lieu mardi sur un vol entre Londres et Genève est très similaire à celui du 16 septembre 2019 décrit dans le Bulletin PolyAir du 22/09/19 qui avait été causé par la séparation du rotor de l’étage 1 du compresseur basse pression d’un PW1500G également lors de la montée vers l’altitude de croisière. Swiss a repris ses opérations normales jeudi sans constater d’anomalies sur les moteurs des avions inspectés. Pratt & Whitney indique avoir recommandé l’inspection des compresseurs basse pression des moteurs PW1500G et PW1900G. Cet évènement ne devrait pas impacter le reste de la flotte d’A220 dans les autres compagnies opérant le bimoteur.

Premier CS300 livré à Swiss en 2017. Source : rts.ch

Du nouveau du côté des avions de combat de cinquième génération, AIN online rapporte qu’une maquette à l’échelle du KF-X développé par Korea Aerospace Industries (KAI) a été présenté au salon ADEX à Séoul mardi. Cette présentation fait suite à la validation de la revue critique de conception. Le programme inclut autour de 65% de composants fabriqués en Corée du Sud. KAI a déjà mis en place une ligne de production dans son usine de Sacheon avec un premier vol prévu en 2022 et la production en série prévue pour 2026. Cela implique que les escadrons de F-4E Phantom et F-5E Tiger II ne devraient pas prendre leur retraite avant plusieurs années.

Incident de la semaine :

La puanteur extrême d’une cargaison de durian, un fruit tropical originaire du sud-est de l’Asie, a forcé un B767 d’Air Canada rouge à lancer un message d’urgence PAN_PAN et à retourner se poser à Montréal le 17 septembre dernier. D’après le site spécialisé aerotime.aero, alors que le vol en route vers Vancouver était en montée vers 7000 pieds, une forte odeur a été détectée dans la cabine poussant les pilotes à porter leur masque à oxygène et à effectuer un atterrissage d’urgence. Le durian est connu pour son odeur pestilentielle, de nombreux pays d’Asie du Sud-est l’interdisent d’ailleurs dans les lieux publics et dans les transports en commun.

Le durian est un fruit asiatique qui dégage une forte odeur.

Vidéo de la semaine :

Cette semaine embarquez dans un Pitts S2B avec Flight Chops. J’espère que vous avez le cœur bien accroché et les cervicales échauffées!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *